MESURES? NON MERCI

Non merci, AUX RESTRICTIONS

Le référendum vise à obtenir cela

NON à la loi Covid

Le Parlement a décidé de prolonger d’un an et demi, jusqu’à la mi-2024, des parties importantes de la loi Covid-19. Nous – une large alliance d’organisations de défense des droits civiques, d’associations et de partis – lançons un référendum contre cette décision.

Nous voulons ainsi envoyer un signal clair : Revenons enfin à la normalité ! Les habitants de ce pays en ont assez des mesures, assez des querelles et des discriminations.

Avec notre référendum, nous poursuivons des objectifs clairs. Nous voulons :

  • N Surmonter la division de la société;
  • N

    Mettre fin à l’état d’urgence;           

  • N

    Retour à la démocratie directe.      

Qu’une personne soit vaccinée ou non ne joue aucun rôle – nous sommes tous des citoyens égaux de ce pays.

Voici les arguments

Contre le prolongement des mesures

Laissez parler les faits et la raison. Nous n’avons pas besoin de polémiques, de désinformation et de propagande. Car les arguments en faveur d’un NON à la loi Covid sont nombreux et fondés :

C’est fini !

Le gouvernement fédéral a lui-même déclaré que la «pandémie» était terminée et a levé toutes les mesures. Il ne sert donc à rien de prolonger les parties de la loi Covid qui ont expiré. Il n’existe définitivement aucun argument raisonnable pour justifier une intervention aussi massive dans les droits fondamentaux et dans le fragile tissu démocratique de la Suisse.

Pas de société à deux vitesses !

Les dispositions prolongées de la loi offrent la possibilité de réintroduire à tout moment un certificat et d’autres mesures discriminatoires. Cela viole les droits fondamentaux. Nous ne voulons pas d’une nouvelle société à deux vitesses !

Pour la première fois : un vote non faussé !

Les deux arguments clés décisifs des deux premières votations tombent complètement : lors de la première votation, les aides financières, qui ont maintenant expiré, dominaient. Lors de la seconde, les contre-vérités sur le certificat inutile et l’efficacité de la vaccination étaient au premier plan. Les votants ont été induits en erreur. Le conseiller fédéral Alain Berset a prétendu lors de la campagne de votation : «Avec le certificat, on peut montrer qu’on n’est pas contagieux» Nous savons tous aujourd’hui que cette promesse était fausse (mot-clé : «mensonge sur la vaccination»). Les votants n’ont donc pas pu se prononcer sur la base de faits – ils l’ont fait sur la base de fausses déclarations.

Pas de nouvelle contrainte !

Janine Small, cadre chez Pfizer, a admis devant le Parlement européen que les vaccins à ARNm ne protégeaient pas contre la contagion et la propagation. Même constat de la part de Wolfgang Philipp. Wolfgang Philipp, stratège de l’UE en matière de vaccination. Et en Suisse, Virginie Masseray, alors responsable de la section Contrôle des vaccinations à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), a confirmé : «Les personnes vaccinées peuvent propager le virus de la même manière que les personnes non vaccinées». Pourtant, la «vaccination» a continué à nous être majoritairement vendue par les politiques et les médias comme un remède médical miracle et à nous être imposée par une pression massive. Cette pression peut être rétablie à tout moment si nous ne disons pas résolument «stop» maintenant.

La loi Covid ne protège personne !

La loi n’a apporté aucun avantage ni aucune protection à la population, bien au contraire. Elle repose sur des bases qui ont été réfutées à tour de bras. Il est prouvé depuis longtemps : Les mesures ne reposent sur aucune preuve et n’ont pas fait leurs preuves (absence d’effet protecteur du «vaccin» et des masques, tests PCR médicalement inutiles – même le Tribunal fédéral l’a constaté -, lockdowns inefficaces et contre-productifs, etc.)

Les mesures causent de gros dégâts !

Les mesures disproportionnées ont également causé de graves dommages à la santé et au psychisme des jeunes en particulier. La situation est très grave pour les filles et les jeunes femmes. Les cliniques psychiatriques sont surchargées et les délais d’attente sont longs.

La loi Covid nuit à tout le monde !

Dans tout cela, il est important de noter ce qui suit : La loi Covid, inutile et antidémocratique, n’affecte pas seulement les nombreuses personnes de ce pays qui critiquent les mesures prises par le gouvernement et les autorités. Nous sommes tous concernés.

Il existe déjà des bases légales suffisantes pour la protection contre la maladie !

Pour assurer la protection de la population contre les agents pathogènes, la loi actuelle sur les épidémies est largement suffisante.

Repousser l’attaque contre la démocratie !

La prolongation de la loi Covid par arrêté fédéral urgent est également préoccupante du point de vue de la politique démocratique. Adoptée le 16 décembre 2022, elle est entrée en vigueur dès le 1er janvier 2023. Les parlementaires le savaient : Aucun référendum ne peut aboutir dans un délai de deux semaines et encore moins une votation populaire. Ce faisant, le Parlement a bafoué les droits populaires. C’est une dérive de l’État de droit et des moeurs politiques que nous ne pouvons pas accepter.

L’état d’urgence doit rester une exception !

Ce que nous avons vécu ces trois dernières années est sans précédent dans l’histoire récente de la Confédération. Les règles démocratiques normales ont été mises de côté. La dernière fois que le Conseil fédéral a disposé d’un tel pouvoir, c’était lors de la Seconde Guerre mondiale, certes dans un tout autre contexte de menace. Mais à l’époque aussi, les élites au pouvoir à Berne ne voulaient plus céder leurs pouvoirs extraordinaires. A l’époque déjà, le retour à la démocratie directe avait dû être obtenu de haute lutte par des citoyens courageux et engagés, au moyen d’initiatives populaires. C’est à nouveau nécessaire aujourd’hui ! L’état d’urgence doit rester une exception !

Mettons fin aux mesures inutiles et nuisibles et revenons à la normalité !

En signant le référendum, vous apportez une contribution importante aux droits populaires, à la démocratie directe et à la réconciliation de la société. Contribuez à ce que les citoyennes et citoyens puissent retrouver une vie normale et responsable.

Pour toutes ces raisons, il faut un NON convaincu à la prolongation de la loi Covid, inutile et nuisible. Signez donc dès aujourd’hui notre référendum !

Voici le contexte

Message du Conseil fédéral concernant la modification de la loi Covid-19

Procédure parlementaire
(base de données des objets parlementaires)

Décision du Parlement
(loi Covid-19)

Décision du Parlement
(urgence)

Stand de collecte 26.01.2023

12'245 signatures

Objectif de la collecte : 60'000

Chaque signature compte! Ayez toujours des feuilles sur vous et profitez de chaque occasion pour récolter des signatures!

Merci beaucoup ! C’est ensemble que nous atteindrons l'objectif de la collecte!